« Agencements temporaires d’images fixes et en mouvement, fragments de réel… »

« Agencements temporaires d’images fixes et en mouvement, fragments de réel qui ne sont ni histoire ni fiction, les compositions de Juliette Liautaud témoignent d’une expérience lyrique ayant souvent comme point de départ l’exploration volontaire ou la quête inattendue.
Une carpe dans une baignoire réduite à quelques écailles. En forêt, un ermite introuvable. La poursuite d’un film rare qui l’emmène vers son auteure. Assemblages lapidaires où la captation opère toujours aux frontières de l’invisible, les ensembles de photographies, les compositions sonores, les éditions et les vidéos cristallisent en un instant, fixé mais pas figé, un univers en fuite, des objets étranges et fantomatiques, aux cadrages décalés, et à la temporalité incertaine. »

Laura Moulinoux