La nature est au centre des recherches sur l’image de Juliette Liautaud.
Dans une quête rêvée, fantasmée, elle tisse des liens entre photographies de végétations, de paysages et photographies de corps.
Les images en noirs et blancs ici dévoilées, entretiennent le mystère, dans des paysages hantés par la présence humaine.
Les morceaux de peaux, les courbes et autre voute dorsale semblent faire corps avec ce paysage – cet autre lieu – où le minéral devient humain.

Fleur D

Texte de présentation d’Autre Rive, hiver 2018-2019